Comment fonctionne une érection : On vous explique

Comment fonctionne une érection : On vous explique

Le développement d’une érection est une question très complexe. Ce n’est que récemment qu’il a été reconnu que l’oxyde nitrique est un médiateur essentiel de l’érection du pénis. L’oxyde nitrique se forme dans la couche de tissu qui tapisse les vaisseaux (que l’on appel l’endothélium).

Les hormones, les substances messagères et les enzymes doivent interagir en parfaite osmose.
Les processus physiques dans les différentes phases d’une érection sont déclenchés et contrôlés par une interaction finement réglée de nombreuses substances messagères : les enzymes et les hormones. Tout est parfaitement coordonné : Les substances messagères et les hormones sont libérées dans une séquence fixe, qui déclenche certaines réactions physiques (par exemple, dilatation des vaisseaux sanguins, relaxation de certaines cellules musculaires, etc.

La recherche n’a découvert que récemment que l’oxyde nitrique est un médiateur essentiel de l’érection du pénis.

L’érection en 4 points essentiels

Les artères qui alimentent le pénis en sang se dilatent.

En même temps, les cellules musculaires se détendent. Ces mécanismes permettent de concentrer l’afflux sanguin vers le pénis et les tissus érectiles.

En raison de l’augmentation de la taille du tissu érectile, la pression sanguine du pénis augmente.

Les tissus veineux finement ramifiés sont ainsi déconnectés. Maintenant, seul une petite partie de la circulation sanguine peut revenir du pénis vers les autres partie du corps.

Le membre devient plus long, plus épais et se redresse :

Vous avez là une érection.

Après avoir atteint l’orgasme sexuel, l’excitation et donc la pression sanguine du pénis diminue.

Les hormones oxytocine et prolactine sont libérées dans le corps. Ils font en sorte que le pénis se détend à nouveau et que le sang s’écoule du tissu érectile.

Si la circulation sanguine n’arrive pas à irriguer suffisamment le pénis, alors l’utilisation de viagra sans ordonnance peut être judicieuse.

Reagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *